GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Portrait

Le numérique sauvera la santé

Mardi, 16 Novembre, 2021 - 11:45

Partager

Pour accompagner les entreprises dans le passage à la fibre et au cloud et aux nouveaux outils et plateformes numériques, Céleste poursuit sa trajectoire de croissance. Avec plus de 650 salariés et un quart de son chiffre d’affaires qui s’élève à 125 millions d’euros désormais réalisés dans l’univers de la santé, ce fournisseur d’accès à la fibre optique, hébergeur de données de santé, déploie de solides infrastructures dédiées ultra sécurisées.

Nicolas Aubé, Président de CelesteÀ quel rythme le monde de la santé s’équipe-t-il en fibre optique ?

- Nicolas Aubé : « L’augmentation déjà significative de transmission de données de l’ordre de 50 % par an observée avant la crise du covid, se confirme et s’accélère encore aujourd’hui. Les personnes ont pris l’habitude de travailler à distance pendant les confinements. D’une manière générale, les flux de données professionnelles ont bondi notamment en lien avec les multiples visioconférences auxquelles désormais tout le monde est habitué. Cela a permis la généralisation d’outils collaboratifs. Le partage de dossiers à distance fait désormais totalement partie de la gestion quotidienne au sein des entreprises. Tout ceci explique que nous notons une très forte augmentation des flux ce qui se traduit par une forte hausse des équipements des entreprises en fibre optique. Aujourd’hui, une sur deux est dotée de ces nouvelles infrastructures, et l’ADSL enregistre un net recul. D’ici trois ans, l’immense majorité des entreprises a fortiori dans l’univers de la santé, seront équipées. Je pense aux hôpitaux, aux laboratoires, aux entreprises commerciales, mais aussi de recherche. »

 

Quels sont les équipements indispensables ?

- N.A : « Aujourd’hui de nouveaux besoins en sécurité au niveau des transmissions des données nous conduisent à proposer de nouvelles solutions. Ceci n’est pas lié exclusivement à la fibre, mais ces nouveaux équipements comme les firewalls, le chiffrement des données, les outils de protection contre les cyberattaques et le filtrage de l’accès internet s’ajoutent, quelle que soit la technologie de connexion utilisée. Cependant avec la fibre on passe d’une départementale à une autoroute à quatre voix et les niveaux de sécurité doivent être adaptés à ces nouvelles infrastructures. C’est tout l’enjeu de la généralisation du numérique pour des entreprises particulièrement ciblées par ces attaques et finalement assez peu équipées dans l’univers de la santé. »

 

Comment se distingue l’offre de Céleste sur ce marché ?

- N.A. : « C’est une question d’organisation au cœur des entreprises, dans l’univers de la santé en particulier. Le fonctionnement des hôpitaux, le déploiement de la télémédecine et la centralisation des plates-formes de tests biologiques représentent finalement de coûteux investissements. Ceci implique plus de communication des résultats d’analyses à distance, de partage des images en radiologie et des données de mutuelles. L’investissement dans les outils numériques s’impose clairement aujourd’hui. Au-delà de la fibre optique, cela pose la question des plates-formes numériques et de la réorganisation de l’hébergement des données consommées à l’usage à regrouper dans des data center et le Cloud. C’est à ce stade que l’offre complète dédiée aux entreprises de santé déployée par Céleste fait la différence. Nous disposons de notre propre réseau de fibre optique avec des data center et des plateformes de très bonne qualité qui nous permettent aussi d’héberger en France des éditeurs de logiciels. Chez Céleste, le client dispose de tous les choix possibles complémentaires : archivage des données en interne, dans un cloud privé à proximité et une partie dans un cloud public sur des plateformes à distance. Nous étoffons aussi nos équipes pour travailler sur la sécurité et l’accompagnement des clients. L'acquisition de plusieurs sociétés ces deux dernières années nous a permis de passer d'environ 150 collaborateurs et collaboratrices à 650 pour mieux les accompagner et les satisfaire en intervenant dans les 4 heures en moyenne. Nous disposons de 3 data centers et sommes agréés pour l'hébergement de données de santé. Nous pouvons considérer qu'une part significative des données que nous hébergeons sont des données de santé, nous plaçant en opérateur de référence dans l’univers de la santé. »

 

Propos recueillis par Laurence Mauduit

Hightech, informatique, réseau de communication

CELESTE

20 Rue Albert Einstein - 77420 Champs-sur-Marne
Voir la fiche complète

Tous les portraits