GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Focus

RP post-covid : Appel à la bienveillance en communication corporate

Lundi, 9 Mai, 2022 - 12:00

Partager

La tendance dévoilée par le syndicat du conseil en relations publiques (SCRP) qui regroupe une cinquantaine d’agences représentatives du secteur lève le doute. La reprise est là et la crise sanitaire ne semble qu’un mauvais souvenir en matière de communication Corporate. Mais attention, pour réunir les talents, l’attractivité et le respect s’imposent désormais.

Illustration FocusAprès une chute moyenne des honoraires de l’ordre de 10 % et une baisse de 13 % du chiffre d’affaires, 2021 permet de renouer avec les résultats de 2019. Cette année, le rythme de croissance tend même à s’accélérer pour 35 % des agences. Une dynamique boostée par la multiplication des appels d’offres ou la communication interne et la mobilisation autour de la raison d’être des entreprises semble particulièrement porteuse. Selon certains dirigeants le sujet est même devenu central, au moment où les compétences deviennent de plus en plus précises. Toujours selon le SCRP, la part des relations médias est passée en cinq ans de 52 % à 36 % de l’activité de ses adhérents. Un constat qui permet d’affirmer que les deux tiers des relations publiques sont aujourd’hui bien autre chose que les relations presse. Le digital fait à lui seul bouger les lignes ce qui impose aux agences de se doter de nouvelles compétences et en cette période poste Covid, la guerre des talents fait rage ! Avec des salaires en hausse de 15 à 25 %, les agences s’arrachent par exemple les spécialistes au moment de la reprise économique. Une situation qui s’explique en partie par la disparition des stages en agence du fait du confinement. Cette source de recrutement s’est tarie, en même temps, l’essor du télétravail semble avoir aussi éloigné des collaborateurs seniors qui ont préféré quitter la profession pour s’établir en province ou à l’étranger.

Renouer avec l’attractivité du Corporate

Résultat, au moment de la reprise, les agences semblent à la peine pour recruter. Un constat étonnant qui conduit aujourd’hui l’AACC à lancer un chantier sur l’attractivité des agences. En recrutant trop longtemps des profils similaires, issus des mêmes écoles, les agences auraient-elles oublié de faire de la pédagogie sur leurs propres métiers ? La communication corporate serait finalement mal connue, mal identifiée selon certain d’où la difficulté actuelle de trouver des candidats polyvalents. Car beaucoup de choses ont changé y compris en matière de recrutement. Avec la crise sanitaire, les tensions, la nervosité et les exigences des clients sont montées d’un cran. Pour rassurer le personnel et les candidats, certaines agences vont même jusqu’à proposer la signature de charte pour collaborer en bonne intelligence dans le respect de l’autre. Les annonceurs qui pensent rattraper le temps perdu dans la vie d’après sont invités à y mettre les formes ! « Nous sommes des communicants, mais aussi des individus », prévient l’un d’eux. Une question de respect mutuel qui conduit à des situations qui auraient semblé totalement incroyables avant la crise. Aujourd’hui, certaines agences se font fort de ne pas répondre à des appels d’offres, lorsque les délais sont jugés trop courts ou que les budgets ne sont manifestement pas alignés sur les ambitions et les résultats attendus dans le brief. Respect  !

 

Laurence Mauduit

Tous les focus