GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Développer la qualité de l'information et des services

L‘année 2017 est marquée par l’accélération de la circulation des informations comme des produits. De nouveaux défis qui amènent les entreprises à dénicher des équipes dédiées pour bâtir des solutions sur mesure. Dans la construction des messages, l’élaboration de campagnes, l’acheminement de produits ou de matières premières, place à l’innovation. Toute la chaîne du médicament profite de ce regain de vitalité, relayé par le choix d’investir dans le numérique. L’apport technologique de la data chamboule les priorités et le secteur de la santé n’y échappe pas. Avec 2,8 milliards* d’euros globalement investis en communication digitale et 1,3 milliard d’euros dédié à la connaissance client, 2017 sera une année de création de valeurs, où la communication devient moteur de la croissance, sur l’ensemble du secteur.

 

Communication santé : l'expertise reconnue des agences spécialisées

L’expertise est plus que jamais, la clé de la décision. Alors que les annonceurs ont tendance à se tourner vers les agences généralistes de communication pour le merchandising, la communication grand public ou bien encore les campagnes et opérations à mener dans les officines, les agences spécialisées dans le secteur de la santé conservent une bien meilleure notoriété pour piloter des actions ciblées. L’enquête menée auprès d’une centaine de laboratoires pharmaceutiques par BVA en 2016 montre clairement que 78 % des décideurs se tournent spontanément vers les agences santé pour élaborer une campagne de communication vers les prescripteurs. Ils sont encore 73 % à leur faire confiance pour développer des outils d’éducation thérapeutique et 69 % leur confient systématiquement les campagnes sur l’environnement des produits.

 

* Source : étude UDA et UDECAM menée en 2016 par EY auprès de 1033 entreprises

 

Le coeur de métier des agences

Le coeur de métier des agences

source : BVA pour UDA santé – baromètre AACC 2016

 

Des profils et des budgets en pleine transformation

Les annonceurs attendent une solide expertise et attachent plus de prix au relationnel avec des experts renommés. Ce niveau d’exigence va naturellement dépendre des publics ciblés par les campagnes. Mais, les annonceurs accordent désormais de l’importance aux profils des communicants au sein des agences. Une bonne connaissance des obligations réglementaires et la rigueur scientifique sont des compétences manifestement recherchées au-delà de la créativité de l’équipe à mobiliser autour d’un projet. Les règles du jeu évoluent et les agences doivent s’adapter. Du côté des annonceurs, l’heure est à la rigueur scientifique, mais aussi budgétaire puisque les budgets auraient fondu de 25 % depuis ces deux dernières années. « Cette tendance est générale dans l’univers de la santé. Il faut pourtant garder le même niveau d’intervention auprès des professionnels de santé. Nous recherchons donc des solutions intermédiaires au lieu de tout confier aux mêmes agences historiques. Nous avons de plus en plus besoin de rédactions scientifiques. C’est un modèle nouveau qui se développe, et nous conduit à travailler avec des agences plus petites. »

 

Les attentes des annonceurs en 2017

P2-les attentes

 

Recherche d'un interlocuteur de confiance

Près de 50 % des annonceurs souhaitent confier l’ensemble des actions de communication à une seule et même agence de communication santé.

SOC SERVICES 3

source : BVA – AACC santé baromètre 2016