GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Industrie pharmaceutique : Plus d’emplois, stables et durables

Qui plus est, ce secteur accorde une large place aux femmes qui occupent globalement 57 % des postes. Une tendance notamment très marquée dans les entreprises de plus de 200 salariés. Les femmes y obtiennent aussi de meilleures rémunérations et le salaire moyen a même bondi de 1,5 % en un an s’établissant désormais à 3 992 euros. Une tendance à la hausse qui montre que les entreprises du secteur savent retenir les bons profils et rendre les rémunérations attractives pour fidéliser leurs collaborateurs.

 

 

Recours à l’intérim reste élevé sur les activités de production

Le recours à l’intérim bénéficie de l’orientation plus favorable de la conjoncture en 2018. Il est en outre plus intensif dans les établissements de production atteignant 7,6 %, plus modeste dans les activités de R&D et les sites spécialisés dans des activités de distribution.

 

Études : Plus d’exigences ! 

Les industriels recherchent en priorité des profils plus expérimentés. Des profils scientifiques (médecine, master en science, pharmacien ou bien encore ingénieur) avec une première expérience de travail. Des parcours étroitement liés aux études, expliquant que la moyenne d’âge des salariés se situe désormais à 45 ans. Résultat : les recrutements s’accélèrent. Un mouvement que la relocalisation des activités de production de médicaments dits essentiels devrait amplifier, pour mieux garantir notre indépendance sanitaire dans les années qui viennent.

 

Une filière en plein essor

La filière des Industries et Technologies de Santé regroupe 3 100 entreprises en France qui totalisent aujourd’hui environ 455 000 emplois directs et associés, et réalisent environ 90 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 35,6 milliards d’euros à l’exportation.

 

Technologies de santé : des métiers porteurs de sens et encore méconnus

Orthopédie, cardiologie, robotique, imagerie, textile médical : Le secteur du dispositif réunit une grande diversité de métiers autour du cycle de vie du dispositif médical, mais aussi des métiers émergents dans la robotique, la e-santé, ou encore l’analyse de données. De profondes mutations sont attendues sur l’emploi dans ce secteur dans les années qui viennent. Ce secteur industriel en plein essor fait de plus en plus appel à la formation pour développer les compétences nouvelles attendues par les entreprises.

 

 

Laurence Mauduit