GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

La communication, la répartition, la distribution comme les solutions logistiques et de transports des produits de santé restent des secteurs phares où la croissance s’installe en 2018

Le transport des médicaments : croissance en vu

Moins cher que l’aérien, le transport maritime de produits pharmaceutiques est en plein essor. Mais les laboratoires attendent des armateurs une meilleure prise en compte de leurs attentes, notamment en termes de traçabilité et de couverture du risque.

L’avion préféré au porte-conteneurs ? Depuis quelques années, ce n’est plus aussi net. De plus en plus de laboratoires pharmaceutiques optent pour le transport maritime, moins cher et potentiellement moins sujet aux variations de température du fret. La forte progression de l’ordre de plus de 20 % enregistrée l’an dernier sur les conteneurs au Havre en témoigne. Un signe de relance des exportations des produits pharmaceutiques fabriqués en France, qui peut atteindre 85 % de la production de certains laboratoires. Dans ces conditions, certaines compagnies maritimes se positionnent sur ce marché prometteur en s’appuyant sur des équipes spécialisées et dédiées à terre comme à bord. Des flottes équipées de système de tracking et de monitoring, pour correspondre à la demande des produits pharmaceutiques. Si les formats des conteneurs sont standardisés, il n’en va pas de même de leur équipement frigorifique ou système de monitoring pour un suivi sans faille des conditions de conservation en temps réel et un contrôle des marchandises. La limitation des risques de variation de température, plus importants dans l’aérien, explique aujourd’hui le succès des solutions maritimes.

 

Des prestataires labélisés

Basé sur la norme iso 9001, l’agrément Certipharm apparaît comme un atout indéniable pour tout prestataire souhaitant travailler avec l’industrie pharmaceutique. Créée en 1990 à l’initiative de plusieurs établissements pharmaceutiques désireux de certifier leurs prestataires : transporteurs, logisticiens, cartonniers, sous-traitants ou façonniers, etc. Aujourd’hui, plus d’une dizaine de transporteurs affichent cette certification à renouveler tous les trois ans. Un sésame qui permet de répondre plus facilement aux appels d’offres ou consultations lancés par l’industrie pharmaceutique. Considéré comme un gage supplémentaire de qualité, Certipharm accompagne les prestataires qui souhaitent l’obtenir ou la renouveler.

 

Certipharm se lance dans l’accréditation Cofrac

Certipharm va plus loin aujourd’hui et affiche l’ambition d’obtenir d’ici la fin de l’année une accréditation Cofrac de son activité de certification des opérations de transport. L’année 2018 est consacrée aux audits et évaluations, pour obtenir dans un premier temps, l’accréditation pour les prestataires de transport. Cette accréditation Cofrac s’inscrit dans la stratégie de Certipharm se s’étendre à l’international alors qu’il n’existe aucun organisme européen de certification au plan européen lié aux bonnes pratiques. Certipharm qui effectue déjà des certifications au sein de l’Union européenne envisage de créer Certipharm International. Aujourd’hui 328 sites ont déjà été audités ou évalués dans 40 pays et les demandes émanent du monde entier.

 

Des auditeurs expérimentés pour assurer les meilleures conditions de transport des produits de santé à travers le monde

 

Répartition des audits réalisés par Certipharm dans le monde