GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Les chiffres-clés du marché du médicament

Embellie du marché pharmaceutique au niveau mondial

Les progrès scientifiques et le vieillissement de la population garantissent depuis longtemps une hausse de l’offre et de la demande sur ce marché porteur de la santé. En 2016, ce secteur industriel a enregistré un chiffre d’affaires de l’ordre de 1 045 milliards d’euros au niveau mondial.

La Fédération internationale de l’industrie du médicament (l’IFPMA) estime que ce résultat devrait encore progresser de 400 milliards d’euros d’ici 2021. Des projections sereines qui reposent sur 2 000 médicaments actuellement en développement et l’arrivée de 40 à 60 nouveaux produits mis sur le marché chaque année. Un tiers de ce marché mondial reste détenu par les États-Unis où la croissance devrait se réduire de moitié cette année. Le Japon et la Chine sont les pays du monde où la croissance attendue est la plus importante en 2017.

La solide tradition scientifique et industrielle française dans ce secteur, place encore les entreprises du médicament parmi les plus productrices et exportatrices. Cependant, la pression sur les prix et les baisses du taux de remboursement fragilisent le marché pharmaceutique français qui se maintient au 2e rang européen et reste le 5e marché mondial. Une stabilité qui passe par la mondialisation puisque les entreprises du médicament en France réalisent désormais la moitié de leur chiffre d’affaires à l’export.

 

La France sur le podium en Europe

La France sur le podium en Europe

(Marché ville, CA prix fabriquant HT en milliards de dollars US, CMA novembre 2016)

source : MIDAS

 

De nouveaux progrès thérapeutiques

Les progrès thérapeutiques sont de retour grâce à la dynamique soutenue en recherche et développement. L’industrie pharmaceutique française consacre près de 10 % de son chiffre d’affaires à la recherche de thérapeutiques nouvelles. Des solutions prometteuses en oncologie, en infectiologie ou encore dans le domaine des maladies rares sont attendues dans les années qui viennent. Avec plus de 280 produits thérapeutiques en développement pré-clinique et clinique, la France reste encore derrière le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Suisse dans ce domaine.

 

Pressions budgétaires accrues

La loi de financement de la sécurité sociale cible toujours le médicament en 2017. Pas moins d’1,7 milliard d’euros d’économies (incluant les remises) sont attendues sur les médicaments cette année. Cela représente 40 % des économies à réaliser dans l’Objectif national des dépenses de l’Assurance maladie (Ondam).

 

 

En 2016, le chiffre d’affaires du marché pharmaceutique en France a globalement augmenté de 2,6 %. Les ventes de médicaments remboursables en officine sont stables. En ville, l’impact des baisses de prix est estimé à 673 M€, dont 281 M€ dans le Répertoire des génériques.

Source : GERS

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prix des médicaments en France pourtant plus bas qu’à l’étranger

Dès 2012, le département de la santé britannique identifiait la France comme « le pays où le prix des médicaments est l’un des plus faibles en Europe. » Le Conseil canadien dresse le même constat en s’appuyant sur la comparaison des prix de 772 produits dont la présentation est similaire. En 2015, Santésuisse plaçait aussi la France parmi les pays où les prix des 250 produits pharmaceutiques les plus vendus en Suisse étaient moins élevés. Aujourd’hui, le Comité économique du médicament parvient à la même conclusion. Dans son dernier rapport annuel, le CEPS présente les résultats d’une étude effectuée sur les produits à impact budgétaire important.

Parmi 40 produits représentant 25 % du marché, les prix de 37 médicaments étaient inférieurs en France par rapport à la moyenne de ceux pratiqués en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie ou en Espagne.

Source : gov.uk/interpharma.ch/rapport annuel du CEPS 2014-2015