GPS Guide Pharma Santé

Publicité

Vous êtes ici

Libérer la compétitivité française

Historiquement à la pointe de l’innovation dans le domaine des technologies médicales, l’industrie française reste particulièrement dynamique. Considérée comme le 4e acteur mondial, la France se hisse au 2e rang européen sur ce marché très prometteur évalué à 28 milliards d’euros qui emploie 85 000 personnes dans notre pays. Avec un fort potentiel de croissance intimement lié au rythme des innovations et au développement de la e-santé, ces progrès technologiques mobilisent des médecins, des ingénieurs et des entreprises.

 

Des acteurs dynamiques

Chaque année, de nouveaux traitements transforment des vies, en répondant mieux aux besoins liés à de multiples pathologies et handicaps. La chirurgie de la cataracte, la radiologie interventionnelle ou la conception d’organes artificiels qui concernent le cœur, le pancréas ou la rétine, représentent avec les membres bioniques, d’immenses défis à relever dans les années qui viennent. Avec les dispositifs médicaux, la médecine rejoint la science-fiction et le dynamisme des acteurs investis sur ce marché place déjà la France sur le podium de l’innovation. Parmi les 1 300 entreprises qui fabriquent des dispositifs médicaux, 92 % sont des PME et près de la moitié de très petites entreprises auxquelles s’ajoutent 350 sous-traitants et autant de distributeurs spécialisés.

Les produits de contraste, les valves cardiaques, les orthèses ou bien encore le matériel de perfusion et de cicatrisation font déjà entrer les dispositifs médicaux sur les rayonnages. Un dynamisme qui s'accélère avec 6 % du chiffre d’affaires réinvesti en recherche et développement. L’activité de recherche est constante et l’ingéniosité des solutions proposées ne cesse de surprendre les pouvoirs publics qui peinent à les évaluer et retardent souvent leurs arrivées sur le marché.

remplacer prevenir

source : Snitem

 

Un marché porteur pour les industriels et les professionnels de santé

L’industrie du dispositif médical représente un marché de plus de 200 milliards d’euros au sein duquel la France occupe le 5e rang avec 5 % des parts. Ce secteur y représente un millier d’entreprises (pour l’essentiel des TPE et PME) et emploie 65 000 personnes. On estime qu’il représente 11 % du PIB français.

La France se place en 5e position pour le nombre de dépôts de brevets internationaux, représentant 10 % des brevets déposés en Europe. Dans le seul secteur des dispositifs médicaux, plus de 600 brevets sont déposés en France chaque année, soit 1,6 par jour

 

 

Chaque année plus de 650 projets de recherche et développement sont portés par des laboratoires au sein des universités, de CHU et de grands organismes de recherche. Pourtant ce dynamisme souffre de freins pour la mise en oeuvre des DM par rapport à nos voisins européens comme en témoigne l’étude Jalma qui a dressé un état des lieux du marché.

Un an après l’adoption de l’avis du Conseil économique social et environnemental sur « la place des dispositifs médicaux dans la stratégie nationale de santé », les représentants du secteur lancent une nouvelle alerte sur les difficultés d’accès à ces innovations qui pénalisent tous les acteurs de santé ainsi que les patients. Position partagée par la Cour des comptes qui martèle « que ce secteur représente un enjeu majeur de ce secteur en termes de qualité des soins que de coût pour l’Assurance-maladie ».

 

Remplacer, prévenir, compenser, contrôler, diagnostique

MARCHE